A+ A A-

Chauffage piscine

Généralités

piscine-montagne-suisse

Pour le chauffage des piscines de plein air, les pompes à chaleur air / eau sont particulièrement appropriées. Les températures douces durant la saison estivale permettent des coefficients de performance élevés. Durant les mois de mars et avril, ainsi que septembre et octobre (donc durant la période de transition), le rayonnement solaire est très faible. Cela vaut naturellement aussi pour les périodes de mauvais temps. L'eau du bassin de nage ne peut pas se réchauffer suffisamment. Malgré des températures relativement douces, il est même possible que l'eau du bassin se refroidisse. La pompe à chaleur air / eau chauffe l'eau durant les périodes citées et la maintient à une température de bain agréable en aspirant et en refroidissant l'air ambiant doux et en transmettant l'énergie thermique acquise sur l'eau du bassin à l'aide d'un échangeur à plaques.

Le dimensionnement de l'échangeur thermique doit être choisi et adapté à la puissance thermique de la pompe à chaleur. Sur les pompes à chaleur air / eau, la puissance doit être prise en compte à + 30°C pour le dimensionnement.

Le raccordement de l'échangeur de la piscine à une pompe à chaleur présente est effectué parallèlement au circuit de chauffage et à la préparation d'eau chaude. En cas de demande de chaleur, un thermostat veille à l'alimentation de la pompe de charge et du système de filtration de la piscine. L'échangeur thermique de la piscine doit être dimensionné sur une température relativement basse de la pompe à chaleur.

En pratique, cela signifie que la surface de l'échangeur est de cinq à sept fois plus grande qu'une chaufferie conventionnelle avec une température de dimensionnement de 90 / 70°C.

Lorsqu'il y a une demande de chaleur pour le chauffage de l'eau de piscine, il faut s'assurer que la pompe de filtration fonctionne dans le circuit d'eau de piscine afin de pouvoir dissiper l'énergie produite. Aucun cycle de rinçage du filtre ne doit avoir lieu durant la phase de chauffage.

Un verrouillage entre la demande de chauffage et un cycle de rinçage du filtre doit absolument être prévu.

 

Piscine intérieure
Les piscines intérieures sont utilisées en général toute l'année. C'est pourquoi, il faut compter, dans la puissance totale nécessaire de la PAC, non seulement le chauffage de la pièce mais aussi le chauffage de l'eau de la piscine.

Pour le chauffage de la pièce, un chauffage avec des radiateurs et/ou au sol et/ou une installation de déshumidification sont prévus et doivent figurer dans le calcul. La puissance nécessaire exacte doit être établie avec un calcul de la chaleur nécessaire.

Le besoin thermique pour le chauffage de la piscine dépend de la température de l'eau du bassin, de sa différence par rapport à la température ambiante ainsi que l'utilisation de la piscine.

Valeurs de référence relatives au besoin thermique d'une piscine intérieure pour le réchauffement de l'eau du bassin :

tableau valeurs

Si les piscines sont équipées d'une couverture de bassin et utilisées au maximum 2 heures par jour, les puissances peuvent être réduites jusqu'à 50% !

Le chauffage est désactivé durant la préparation d'eau chaude sanitaire. Il est recommandé, principalement sur les piscines qui sont utilisées toute l'année, de programmer le réchauffement de l'eau du bassin durant les heures de nuit.

 

Piscine extérieure
A l'inverse d'une piscine intérieure, le besoin thermique d'une piscine de plein air dépend fortement des conditions climatiques, de l'orientation du vent, de la position du bassin, de la période d'utilisation et de la température du bassin (à savoir si une couverture de la surface de l'eau est prévue ou non).

La puissance thermique de la pompe à chaleur pour la préparation de l'eau de la piscine d'un bassin et la consommation d'énergie dépendent exclusivement du degré d'utilisation. Si la piscine est réchauffée brièvement dans la période hors chauffage (été), le besoin thermique peut être négligé. Si le bassin n'est pas protégé et chauffé 24 heures sur 24, le besoin thermique peut dépasser l'ordre de grandeur d'un chauffage d'immeuble.

Valeurs de référence relatives au besoin thermique d'une piscine extérieure :

tableau valeurs 2

Lors de la première chauffe du bassin > à 20°C, une quantité de chaleur d'environ 12kWh/m3 de contenance est nécessaire. Selon la taille du bassin et la puissance thermique installée, les durées de chauffe de plusieurs jours sont ainsi nécessaires.

Si la piscine est réchauffée exclusivement en dehors de la saison de chauffage, la puissance nécessaire ne doit pas être prise en compte. Cela s'applique également si le réchauffement de l'eau du bassin peut être transféré durant les heures de nuit et que le chauffage est abaissé durant cette période.

 

Le dimensionnement de la source de chaleur ne doit être pris en compte que sur une pompe à chaleur eau glycolée / eau. De plus, un agrandissement du collecteur et de la sonde doit être envisagé pour le chauffage de la piscine.

Les pompes à chaleur pour le chauffage de la piscine de plein air prélève la chaleur de l'air extérieur pour tempérer l'eau du bassin. Durant la saison estivale, la température extérieure s'élève en moyenne à + 15°C. Les pompes à chaleur disposent alors d'excellents rendements. La puissance thermique est quatre fois plus élevée que la consommation de courant électrique (c'est-à-dire qu'1 Kw provenant de la prise de courant avec 3 kw d'énergie solaire stockée à partir de l'air réchauffent l'eau du bassin à des températures agréables).

schema pompe-chaleur-piscine

Contrairement aux collecteurs solaires, les pompes à chaleur chauffent l'eau du bassin de la piscine indépendamment de la durée et de l'intensité des rayons solaires.

Produits PAC Piscine

Contact WDS